La construction de maison en paille, désormais couverte par l’assurance décennale

La construction de maison en paille, désormais couverte par l’assurance décennale

Ces dernières années, l’utilisation de l’éco-matériau a le vent en poupe dans le domaine de la construction. La paille est de nouveau au cœur de l’actualité ! Ce matériau ancien est remis au goût du jour avec l’utilisation de techniques modernes et se retrouve actuellement dans la majorité des bâtiments eco-responsable. En France, on compte en moyenne 500 constructions à remplissage « paille » par an autant pour les maisons individuelles que les logements sociaux, les écoles ou encore les bâtiments de bureaux. Contrairement aux idées reçues, la paille utilisée dans la construction est parfaitement isolante et éligible à l’assurance décennale.

Matériau écologique, isolant et durable

La paille est un matériau écologique issu de la récolte des céréales. Cette tige de blé, d’orge, d’avoine et de seigle répond parfaitement aux exigences actuelles de la construction (RT 2012) en termes de résistance thermique, d’inertie et de perspirance. Cet isolant naturel peut être utilisé pour les bâtiments avec ou sans une ossature en bois. La paille porteuse est une technique utilisée en Amérique du Nord, au Nebraska depuis la fin du XIXe siècle. Contrairement à la maison en paille des Trois petits cochons, le simple souffle du grand méchant loup ne suffit pas pour détruire une vraie maison en paille utilisant la technique Nebraska. C’est une excellente alternative écologique et durable. Les constructeurs pailleux estiment qu’une maison en paille peut tenir environ 200 ans. De grande qualité, calibrée, non-traitée et densité élevée, la paille est un peu plus chère que la laine de verre à cause de la main-d’œuvre nécessaire à la construction, mais elle est beaucoup plus durable, perméable et antisismique pour garantir une meilleure isolation thermique et phonique.

Une véritable spécialité couverte par la garantie décennale

L’éco-construction est devenue une véritable spécialité pour de nombreux professionnels dans les métiers du bâtiment : maçon ou constructeur pailleux. Les règles professionnelles élaborées en 2011 et applicables depuis le 1er janvier 2012 éditent les règles de la construction en paille. Elles permettent aux constructeurs d’obtenir auprès des compagnies d’assurance une garantie décennale sous couvert d’une condition de qualification par une institution de formation agréée. Ces règles CP 2012 concernent le remplissage isolant et le support d’enduit. Toutefois, elles ne traitent pas la technique de paille porteuse « Nebraska » même si des professionnels ont déjà réussi à couvrir leur responsabilité décennale pour des maisons en bottes de paille porteuse. Selon les constructeurs, les dimensions de la botte peuvent varier, mais une botte de paille classique mesure environ 45x30x80. Ainsi, les murs sont assez épais et offre par conséquent une résistance thermique de 6 à 7 m2.K/W lorsqu’elle est compressée. Le mur en paille est donc tout à fait adapté à la norme de Réglementation thermique 2012 qui demande une valeur minimale de 4 m2.K/W.

Matériau de construction très résistant au feu

Malgré les nombreux préjugés qui entourent ce matériau écologique et renouvelable par excellence, les murs en bottes de paille résistent à l’incendie étant donné qu’ils ne laissent pas passer l’air une fois compressé. Certes, le retour de cette technique est encore récent. Mais les compagnies d’assurance proposent une garantie décennale, car les techniques de pose ont été toujours respectées.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *