Assurance auto : Comment diminuer la surprime appliquée aux contrats pour les jeunes conducteurs ?

Assurance auto : Comment diminuer la surprime appliquée aux contrats pour les jeunes conducteurs ?

Pour un jeune adulte, avoir son propre véhicule et une assurance auto à son nom est le début d’une autonomie. Mais être un jeune permis n’est pas évident lorsqu’on souhaite souscrire une assurance à son nom. A noter que la notion de « jeune conducteur » est assez vague. Elle inclut quelques catégories d’automobilistes et non seulement les jeunes permis. La loi autorise les assureurs à appliquer une surprime pour les jeunes conducteurs. Les jeunes conducteurs sont donc en quête d’un contrat plus accessible pour faire leurs preuves pendant 3 ans.

Quels types d’automobilistes sont considérés de jeune conducteur ?

Lorsqu’on parle de jeune conducteur, on pense toujours au jeune permis. En assurance auto, la notion de jeune conducteur englobe différentes catégories de conducteur. Les automobilistes doivent être en mesure de fournir des relevés d’informations au moment de la souscription d’une assurance. Cela permet aux assureurs de vérifier leurs antécédents en tant qu’assuré et leur expérience au volant.

Pour l’assurance auto, la notion de « jeune conducteur » concerne donc :

  • Les jeunes permis qui viennent tout juste d’obtenir pour la première fois leur permis de conduire
  • Les automobilistes titulaires du permis de conduire depuis moins de 3 ans
  • Les conducteurs qui n’ont jamais été assurés, aucune assurance auto souscrite précédemment à leur nom
  • Les conducteurs qui n’ont pas été assurés depuis plus de deux ans
  • Les conducteurs obligés de repasser leur permis de conduire suite à une annulation de ce dernier. Malgré une grande expérience au volant, ils redeviennent un jeune conducteur aux yeux des assureurs.

Pourquoi des prix élevés pour une assurance auto jeune conducteur ?

Ce n’est pas un secret, une surprime pénalise l’assurance auto jeune conducteur. Ce n’est donc pas facile pour un jeune conducteur de souscrire une assurance à son nom. Le prix de son assurance auto est relativement plus cher que celui d’une assurance auto classique. Le jeune conducteur est qualifié de profil à risque. Quelles que soient les raisons, leur situation semble effrayer les compagnies d’assurance. La plupart des assureurs acceptent d’assurer les jeunes conducteurs moyennant une surprime sur leurs cotisations d’assurance.

L’application de cette surprime est rendue obligatoire par l’article A.335-9-1 du Code des assurances. La surprime atteint 100% du tarif de base lors de la première année de souscription et décroît chaque année. Elle passe à 50% maximum au terme de la deuxième année et à 25% maximum la troisième année. Elle est ensuite supprimée à partir de la quatrième année si le jeune conducteur n’est pas impliqué dans un accident responsable entre temps.

Quelles astuces pour faire baisser le prix de son assurance auto ?

En théorie, la surprime appliquée à l’assurance auto jeune conducteur fait fuir plus d’un. Beaucoup de jeunes conducteurs hésitent à souscrire une assurance à leur nom. Certains préfèrent s’inscrire en tant que second conducteur du véhicule de leurs parents ou de leurs conjoints. D’autres osent franchir le pas en prenant quelques précautions tout de même pour passer la mise à l’épreuve avec succès. Ils ont 3 ans pour faire leurs preuves en vue de bénéficier enfin d’une assurance classique. Mais dans la pratique, être un jeune conducteur n’est pas aussi effrayant que cela puisse l’être. En effet, beaucoup de compagnies d’assurance proposent des formules adaptées à ce profil de conducteur. La surprime est toujours appliquée aux contrats, mais les conditions sont plus souples. Les jeunes conducteurs ont plus d’options pour abaisser le prix de leur assurance auto.

Déjà, il peut commencer par le choix du véhicule à assurer. En optant pour l’achat d’une voiture d’occasion, le jeune conducteur réduit considérablement son budget auto. Le prix d’une voiture de plus de 5 ans et/ou plus de 100 000 km au compteur est plus accessible. Elle est aussi plus facile à assurer surtout pour une petite cylindrée. Une motorisation plus puissante tend à augmenter http://assurance-auto-pour-resilie-nonpaiement.frle prix des assurances auto pour jeune conducteur.

Après le choix du véhicule, il faudra choisir le contrat d’assurance le plus adapté à sa situation. Les comparateurs en ligne et les cabinets de courtage facilitent le choix en proposant plusieurs devis d’assurance auto pour jeune conducteur. Certains assureurs proposent des formules étudiées spécifiquement pour les jeunes conducteurs. Les assureurs adaptent leur tarif en évaluant les risques durant les heures de conduite. D’autres assureurs offrent la possibilité de moduler le montant de la franchise à la convenance de l’assuré. Une augmentation du montant de la franchise réduit le coût de l’assurance auto.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.