Assurance incendie, une garantie indispensable en assurance auto

Assurance incendie, une garantie indispensable en assurance auto

L’incendie est un des sinistres auxquels les automobilistes français doivent faire face. Le Centre de documentation et d’information de l’assurance recense 128 voitures incendiées tous les jours en 2016. La plupart des véhicules incendiés en France ont lieu lors de la Saint-Sylvestre. La garantie incendie est donc important dans une assurance auto sauf que cette garantie est souvent délaissée des automobilistes. En effet, beaucoup d’automobilistes français se préoccupent surtout du vol plutôt que de l’incendie. Les automobilistes qui ne sont pas assurés en tous risques ont donc tendance une assurance auto avec des garanties optionnelles. Parmi les garanties indispensables dans les grandes villes, il y a la garantie personnelle du conducteur, le bris de glace, le vol et l’incendie. Qu’en est-il du remboursement de la garantie incendie ? Est-il à la hauteur du préjudice subi ?

 

L’indemnisation des voitures incendiées

Une assurance auto ne couvre les voitures incendiées que si leurs propriétaires bénéficient de la garantie incendie. Bien entendu, l’assurance tous risques en dispose automatiquement. Par ailleurs, l’indemnisation tient compte de l’application de la franchise contractuelle. Le propriétaire participe donc dans l’indemnisation de son dommage. Suite à l’incendie de son véhicule, le propriétaire doit suivre une procédure sur la déclaration du sinistre. Avant tout, il doit déposer une plainte pour incendie de véhicule auprès du commissariat ou la gendarmerie la plus proche. Il doit ensuite informer l’assureur de ce sinistre dans un délai de 5 jours.

 

Expertise du véhicule pour déterminer le montant de l’indemnisation

Suite à la déclaration de l’assuré, l’assureur désigne un expert pour constater l’incendie et évaluer la valeur du véhicule. L’assureur utilise la valeur à dire d’expert comme référence pour établir l’indemnisation. L’expert détermine la valeur du véhicule incendié à l’identique du véhicule avant l’incendie. Plusieurs paramètres concernant le véhicule sont retenus pour le calcul de cette valeur :

  • Prix
  • Age
  • Valeur marchande
  • Etat
  • Contrôle technique
  • Factures d’entretiens

Toutefois, il est difficile d’évaluer avec exactitude la perte financière que l’assuré aurait subie pour le sinistre. La méthode utilisée pour valoriser un véhicule incendié varie en fonction des garanties prévues dans le contrat. Lorsqu’une assurance auto prévoit une valeur majorée, l’indemnisation est majorée en fonction de l’âge du véhicule. Pour un contrat d’assurance avec une valeur à neuf, l’assureur verse une indemnité correspond au prix d’achat du véhicule.

 

Quel recourt possible en l’absence de garantie incendie ?

La garantie incendie du contrat d’assurance couvre et indemnise le sinistre incendie. L’assurance ne couvre pas ce sinistre et en l’absence de garantie incendie, ce qui est préjudiciable pour l’assuré. Il peut cependant saisir la Commission d’Indemnisation des Victimes d’Infraction (CIVI). Celle-ci couvre de manière partielle le sinistre incendie subi en France à hauteur de 4 576 euros sous conditions de ressources. Comme pour la déclaration à l’assureur, une démarche précise est nécessaire lors de la déclaration au CIVI. Les propriétaires n’ayant pas de garantie incendie doit déposer au préalable une plainte et remplir le formulaire CERFA.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *