Assurance auto au kilomètre : Une formule en plein essor en France

Assurance auto au kilomètre : Une formule en plein essor en France

Lorsqu’on n’est pas un gros rouleur, l’assurance auto peut constituer une dépense superflue. En effet, l’assurance automobile est généralement proposée avec un contrat annuel, ce qui fait que le propriétaire doit assurer son véhicule sur un an même s’il ne l’utilise que très rarement. L’assurance temporaire est la plus connue des automobilistes, mais il y a aussi une garantie complémentaire qui permet d’économiser sur son assurance lorsque le véhicule n’est utilisé que très rarement : Assurance auto au kilomètre.

Une formule économique et adaptée aux petits rouleurs

Le propriétaire doit changer de formule d’assurance auto lorsque la voiture n’est pas utilisée quotidiennement. L’assurance au kilomètre connait une progression significative sur l’hexagone même s’il faut croire que cette offre reste encore très peu connue par les automobilistes. Ces dernières années, l’assurance automobile au kilomètre est de plus en plus incluse par les compagnies d’assurance dans leurs contrats. Cette garantie, souvent proposée en option dans un contrat classique, est devenue un produit à part pour beaucoup d’assureurs. Une assurance au kilomètre inclut les garanties et services classiques d’un contrat d’assurance auto traditionnel. La seule différence est son mode de tarification qui est calculé en fonction du kilométrage effectué. Mais il faut savoir avant de souscrire que les conditions diffèrent d’un assureur à l’autre, d’où l’intérêt de toujours comparer les offres avant d’en souscrire. Une assurance auto au kilomètre est généralement proposée sous deux formes de contrats : forfait annuel et forfait mensuel. Les automobilistes peuvent choisir le forfait qui leur convient des besoins et du profil d’utilisateur.

Forfait annuel d’assurance au km

L’assurance auto au kilomètre est proposée avec un forfait annuel pour les automobilistes qui utilisent régulièrement leurs voitures. Il suffit de ne pas dépasser le plafond de kilométrage choisi, entre 4 000 et 25 000 km chaque année, pour rester couvert par son assurance auto. En effet, c’est le kilométrage effectué qui sera vérifié en premier lieu par l’assureur en cas sinistre. Si l’automobiliste parcourt donc plus de 25 000 km par an, il convient de conserver son contrat classique, car l’assurance auto au kilomètre n’est plus avantageuse. Comme pour une assurance auto classique, un forfait annuel d’assurance au km est proposé en contrat au tiers ou contrat tous risques.

Forfait mensuel d’assurance au km

L’assurance au kilomètre est également proposée en forfait mensuel. La prime est calculée en fonction de l’utilisation de la voiture (kilométrage effectué chaque mois), ce qui fait que le coût de son assurance auto ne sera pas toujours le même. Beaucoup d’assureurs proposent actuellement un boîtier électronique installé dans la voiture, il permet de comptabiliser la distance parcourue. Ce dispositif connecté transmet automatiquement les données collectées, ce sont ces dernières que l’assureur utilise pour ajuster la prime mensuelle à payer. Cette pratique est déjà très populaire de l’autre côté de l’Atlantique sous la formule « Pay as you drive ». Une application mobile est accessible aux automobilistes pour consulter la distance parcourue depuis leurs smartphones pour éviter toute éventuelle surfacturation. A noter qu’une surfacturation mensuelle de façon régulière de son assurance auto au kilomètre revient à souscrire un contrat classique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *