L’assurance au kilomètre, payer moins cher pour des petites distances

L’assurance au kilomètre, payer moins cher pour des petites distances

Les compagnies d’assurance proposent actuellement des offres adaptées aux besoins des automobilistes. Pour les automobilistes dont le contrat d’assurance a été rompu, les assureurs proposent par exemple une assurance auto après résiliation. Et pour les automobilistes qui n’utilisent que très rarement leurs véhicules, la plupart des assureurs ont développé des offres spécifiques comme l’assurance auto au km. Lorsqu’on a l’habitude de laisser sa voiture au garage et utiliser régulièrement les transports en commun, on peut diminuer les dépenses liées au déplacement. Cependant, il faut toujours continuer à payer sa prime d’assurance auto que le véhicule soit en circulation ou en stationnement. La solution est de souscrire une assurance au kilomètre, également appelée « Pay as you drive », dans les pays anglo-saxons. Comme son nom l’indique, cette formule permet à l’assuré de bénéficier une assurance en fonction du nombre de kilomètres parcourus. Au lieu de payer une formule sur une année, l’assuré paye son assurance auto en fonction du nombre de kilomètres parcourus. Les tarifs sont donc calculés en fonction de la distance effectuée en un an. L’assurance au kilomètre se base sur un boîtier électronique embarqué de type GPS que l’assureur installe dans le véhicule de ses clients. L’appareil permet une géolocalisation et une transmission de données en temps réel sur les déplacements de l’assuré : nombre de kilomètres parcourus, durée de la conduite, horaires et même type de routes empruntées. Et si l’assuré dépasse largement le seuil fixé, généralement de 7 000 à 12 000 km par an, l’assureur applique un surcoût à la prime d’assurance. L’assuré devrait donc savoir ses besoins pour que la formule au km soit intéressante. Il a le choix entre un forfait kilométrique avec un kilométrage à ne pas dépasser ou un tarif minoré permettant de payer moins cher pour moins de kilomètres parcourus par an. A noter que les assureurs qui proposent ce type d’assurance sont autorisés à collecter et utiliser les données personnelles de leurs assurés, c’est-à-dire qu’ils ont obtenu l’accord de la Commission Nationale de l’Informatique et des Libertés (CNIL).

L’assurance au km, pour qui ?

L’assurance au km propose les mêmes garanties qu’une assurance auto classique, donc les formules traditionnelles : tiers, intermédiaire et tous risques. La seule différence entre l’assurance au km et l’assurance auto classique est le mode de facturation. L’assurance au km n’est pas adaptée à tous les assurés, elle s’adresse à certains profils de conducteurs : petits rouleurs, conducteurs de véhicules d’appoint et jeunes conducteurs. L’assurance au km est adaptée aux petits rouleurs, ces conducteurs qui parcourent de petites distances dans l’année. Cette formule permet donc de ne pas dépenser plus en matière d’assurance que ce dont les conducteurs ont réellement besoin. L’assurance au km est aussi l’assurance pour les véhicules d’appoint comme une voiture secondaire ou un camping-car qui n’est pas destinée à rouler beaucoup. Et enfin, l’assurance au km peut être adaptée aux jeunes conducteurs pour diminuer le montant de la prime d’assurance auto. Une assurance au km pour jeunes conducteurs est accompagnée d’une surprime et généralement de certaines restrictions sur l’utilisation des véhicules, notamment pour les moments plus propices aux accidents de la route comme la nuit ou le weekend.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *